Yannick Bergeron, héros en sarrau

Yannick Bergeron, héros en sarrau

On s’imagine la scène classique... Un superhéros trône au sommet d’un gratte-ciel new-yorkais, poings appuyés sur la taille, torse bombé, cape valsant au gré des rafales. Les enfants s’émerveillent, les yeux grands d’admiration, et pointent du doigt leur héros en collants...

Pendant ce temps, dans une école primaire de Dégelis... Un superhéros sort d’un rideau de velours, lunettes de sécurité sur le nez, bécher fumant dans une main, glu dégoulinante dans l’autre. Les enfants s’émerveillent, les yeux grands d’admiration, et pointent du doigt leur héros en sarrau... multicolore.

Supertronix : En avant la « robolution »!

Supertronix : En avant la « robolution »!

Saisir un objet dans ses mains, le déplacer puis le déposer plus loin. Un geste banal, irréfléchi même. Simple. Et on le fait des centaines de fois par jour. Simple, simple, on dirait.

Maintenant, faites en sorte qu’un robot exécute la même gestuelle, reproduise le même processus mécanique et réussisse sa mission grâce à un design innovateur, des circuits électroniques recherchés et un algorithme de programmation savant... Pas si simple, simple, on dirait.

L’avenir aux hautes fréquences, marilon don dé !

L’avenir aux hautes fréquences, marilon don dé !

Voilà une belle ritournelle, sur un air bien connu, pour présenter sous sa plus simple expression, la nouvelle solution. Celle proposée par les efforts conjoints d’Hydro-Québec et de FPInnovations et offrant aux pièces de bois post-séchage conventionnel encore trop « vertes » la possibilité d’une seconde chance.

Noël, notre beau rêve blanc... et vert

Noël, notre beau rêve blanc... et vert

Le temps des fêtes est à nos portes. Il va bientôt actionner la sonnette, les mains remplies de cadeaux à faire rêver, de plats traditionnels réconfortants, de bouteilles à déboucher en cœur. Il va bientôt faire retentir la cloche qui indique les vacances, ce repos bien mérité à faire le pacha matinal, à faire mijoter des saveurs hivernales, à s’emmitoufler dans les couvertures pour un marathon de films, à dévaler les pentes sur une neige généreuse.

Avant d’entrer dans cette période attendue de réjouissance, de retrouvailles et d’heureux excès, GDS tient à faire quelques remerciements, ainsi qu’à formuler ses meilleurs vœux, à l’aube de cette nouvelle année.

Entreprises forestières Clairence Minville : L’appel de la forêt

Entreprises forestières Clairence Minville : L’appel de la forêt

Clairence Minville des Entreprises forestières Clairence Minville est de ceux pour qui l’appel leur retentit au cœur tous les jours, depuis que le monde est monde. Sa fille Gabrielle, quant à elle, s’est d’abord laissée porter vers d’autres lieux, jusqu’à ce que la forêt l’appelle de manière de plus en plus insistante, et enfin la conquière. Voici l’histoire, d’hier à aujourd’hui, de la prospère entreprise gaspésienne de la famille Minville et ses deux protagonistes.

Le SEREX : un trésor de sciure et de copeaux

Le SEREX : un trésor de sciure et de copeaux

Mais au-delà de ces usages du bois bien ancrés dans notre quotidien, un organisme s’affaire à repousser encore plus loin les limites de sa richesse à travers une mission noble, écologique et visionnaire : proposer des solutions innovantes aux entreprises de l’industrie du bois pour diversifier leurs activités et valoriser une utilisation optimale de la matière; bref, apporter une valeur ajoutée à leur exploitation forestière dans une visée environnementale. Telle est la raison d’être du Service de recherche et d’expertise en transformation des produits forestiers, communément appelé le SEREX, dont le siège social se situe à Amqui, au Bas-Saint-Laurent.

Festival en chanson de Petite-Vallée : le phénix renaît

Festival en chanson de Petite-Vallée : le phénix renaît

On dit d’un feu qu’il est destructeur, ravageur, vengeur. Qu’il fait rage, dévore, menace. Mais on le dira aussi vif, ardent, pétillant, ou qu’il brille, réchauffe, anime. Au petit matin du 15 août 2017, alors qu’un brasier d’un rouge violent éclipsait le doux orangé du crépuscule, qu’est-il passé à l’esprit des Petite-Valléens et Petite-Valléennes?

Une nouvelle étape pour un grand bâtisseur!

Pour tous les membres du Groupe GDS, Robert Belzile est un collègue, un partenaire d’affaires et un ami. Aujourd’hui, il a décidé de franchir un cap de sa carrière en prenant une retraite bien méritée après plus de 32 ans de loyaux services à titre de vice-président et de chef forestier chez GDS.

En plus de son amitié, nous avons toujours apprécié sa rigueur et son dévouement au développement de l’entreprise et de la région.

Au nom de toute l’équipe, nous tenons à te remercier et nous te souhaitons du succès dans tous tes projets.